les prépas et la cause des feMMES en inde

UN ENGAGEMENT FORT

Etudiants de la Classe préparatoire littéraire du lycée Jean Vilar à Meaux, nous avons sillonné l’Inde du Nord pendant deux semaines en Octobre 2017 à la rencontre d’Hommes et de Femmes qui changent la société indienne.

 

Deux ONG indiennes qui oeuvrent pour l'amélioration de la condition féminine dans ce pays, Sambhali à Jodhpur et Sulabh à Delhi, nous ont ouvert leurs portes.

 

 

 

SAMBHALI TRUST voit le jour en 2007 dans la ville de Jodhpur (Rajasthan) fondée par Govind Rathore. Son ambition: lutter contre les discriminations que subissent les femmes en leur donnant confiance en elle, en proposant une éducation gratuite aux jeunes filles et l’apprentissage d’un métier afin de s’émanciper de la tutelle de leur mari ou de leur père. Neuf centres de soutien ont été ouverts dans différents quartiers de Jodhpur ainsi qu’une école à Setrawa. Sambhali gère aussi plusieurs internats pour recevoir les jeunes filles de la campagne. En tout 19 projets sont menés en faveur du women empowerment. L’association est soutenue par des bénévoles venus des quatre coins du monde donner des cours (anglais et mathématiques surtout). Sambhali a aussi mis en place un numéro d’appel d’urgence pour les femmes victimes de violences.  Au total, c’est ainsi près de 800 femmes et jeunes filles qui sont aidées par Sambhali.

 

Nous avons pu passer du temps avec ces femmes et ces jeunes filles, les bénévoles, les cadres, à Jodhpur et Setrawa, échanger, jouer et essayer de comprendre. L’association que nous avons fondé, Mahila, a en outre pris en charge la scolarité de deux petites filles, Iqura et Murshida, apporté des fournitures scolaires et des fonds pour aider Sambhali à développer de nouveaux projets.

 

Pour en savoir plus sur Sambhali, son histoire, ses activités, vous pouvez visiter leur site: www.sambhali-trust.org

 

SULABH INTERNATIONAL est une O.N.G. basée à Delhi qui œuvre pour la promotion de l’accès aux toilettes et aux services d’assainissement dans toute l’Inde. Elle a été fondée en 1970 par le Docteur Bindeshwar Pattak. Dans un pays où seulement la moitié du milliard d’Indiens a accès aux sanitaires, l’entreprise de Sulabh est monumentale et capitale.  Au-delà des questions d’hygiène et de santé qui concernent tout le monde, les femmes indiennes sont particulièrement victimes de sous-équipement. Pour elles, le chemin pour aller se soulager, à la campagne comme en ville, est synonyme de risques et de dangers. La plupart des viols commis dans ce pays  le sont lorsque les femmes prennent ce chemin. En outre, beaucoup de familles n’autorisent pas leur fille à aller à l’école sous prétexte que l’absence de toilettes causerait non seulement préjudice à leur intimité mais serait aussi un facteur de risque d’agression par les garçons.

 

 

Pour en savoir plus sur Sulabh International: www.sulabhinternational.org