Nous vous invitons à découvrir, ou à re-découvrir, un ville aussi fascinante que déconcertante: Pékin. 

 

La capitale chinoise a une longue histoire, mais la vitesse fulgurante de son développement et le remodelage de l’espace urbain constituent une rupture importante que cette exposition voudrait aborder. L’ouverture au monde, la libéralisation économique, la marchandisation de l’espace urbain sont passées par là.  La ville serait en train de se « normaliser » dans le sens où la elle serait en train de suivre une trajectoire semblable dans n’importe quelle autre métropole du monde, venant atténuer l’exotisme qui entoure les villes chinoises.

 

Pékin se pense  désormais en métropole hypermoderne  qui pourrait rivaliser avec Shanghai et d’autres grandes métropoles du monde. Mais cette modernisation à marche forcée a un prix. La métropole, très attractive, s’est étalée sur plus de soixante kilomètres, posant d’innombrables problèmes de transport et de pollution.  Dans le centre, les destructions se sont enchainées  posant la question de la préservation du patrimoine.

 

Obsédés par leur passé, et en même temps presque indifférents aux héritages matériels du passé, les pékinois semblent absorbés par la modernité. Une ville et une société nouvelles sont en train d'émerger.

Nous avons passé une année à travailler sur la géographie de la Chine. Nous sommes partis en avril 2015 à Pékin pour terminer cette année d'étude avec notre professeur de géographie.  

Munis de nos appareils photo et de nos cartes, nous avons longuement marché dans la métropole en saisissant sur le vif ce  qui nous paraissait refléter au mieux les transitons rapides auxquelles sont confrontés l’espace urbain et ses habitants.